Our latest news

  • La qualité d’usager de l’ouvrage public n’est pas intermittente

    Une personne publique dont la responsabilité est engagée pour dommages de travaux publics à l’égard de son cocontractant ne peut pas se prévaloir des clauses exonératoires de responsabilité stipulées dans la convention qui les lie.

    en lire plus

  • La qualité d’usager de l’ouvrage public n’est pas intermittente

    Une personne publique dont la responsabilité est engagée pour dommages de travaux publics à l’égard de son cocontractant ne peut pas se prévaloir des clauses exonératoires de responsabilité stipulées dans la convention qui les lie.

    en lire plus

  • La qualité d’usager de l’ouvrage public n’est pas intermittente

    Une personne publique dont la responsabilité est engagée pour dommages de travaux publics à l’égard de son cocontractant ne peut pas se prévaloir des clauses exonératoires de responsabilité stipulées dans la convention qui les lie.

    en lire plus

  • La qualité d’usager de l’ouvrage public n’est pas intermittente

    Une personne publique dont la responsabilité est engagée pour dommages de travaux publics à l’égard de son cocontractant ne peut pas se prévaloir des clauses exonératoires de responsabilité stipulées dans la convention qui les lie.

    en lire plus

  • La qualité d’usager de l’ouvrage public n’est pas intermittente

    Une personne publique dont la responsabilité est engagée pour dommages de travaux publics à l’égard de son cocontractant ne peut pas se prévaloir des clauses exonératoires de responsabilité stipulées dans la convention qui les lie.

    en lire plus

  • La qualité d’usager de l’ouvrage public n’est pas intermittente

    Une personne publique dont la responsabilité est engagée pour dommages de travaux publics à l’égard de son cocontractant ne peut pas se prévaloir des clauses exonératoires de responsabilité stipulées dans la convention qui les lie.

    en lire plus

  • La qualité d’usager de l’ouvrage public n’est pas intermittente

    Une personne publique dont la responsabilité est engagée pour dommages de travaux publics à l’égard de son cocontractant ne peut pas se prévaloir des clauses exonératoires de responsabilité stipulées dans la convention qui les lie.

    en lire plus

  • La qualité d’usager de l’ouvrage public n’est pas intermittente

    Une personne publique dont la responsabilité est engagée pour dommages de travaux publics à l’égard de son cocontractant ne peut pas se prévaloir des clauses exonératoires de responsabilité stipulées dans la convention qui les lie.

    en lire plus

  • La qualité d’usager de l’ouvrage public n’est pas intermittente

    Une personne publique dont la responsabilité est engagée pour dommages de travaux publics à l’égard de son cocontractant ne peut pas se prévaloir des clauses exonératoires de responsabilité stipulées dans la convention qui les lie.

    en lire plus

  • La qualité d’usager de l’ouvrage public n’est pas intermittente

    Une personne publique dont la responsabilité est engagée pour dommages de travaux publics à l’égard de son cocontractant ne peut pas se prévaloir des clauses exonératoires de responsabilité stipulées dans la convention qui les lie.

    en lire plus

  • La qualité d’usager de l’ouvrage public n’est pas intermittente

    Une personne publique dont la responsabilité est engagée pour dommages de travaux publics à l’égard de son cocontractant ne peut pas se prévaloir des clauses exonératoires de responsabilité stipulées dans la convention qui les lie.

    en lire plus

  • La qualité d’usager de l’ouvrage public n’est pas intermittente

    Une personne publique dont la responsabilité est engagée pour dommages de travaux publics à l’égard de son cocontractant ne peut pas se prévaloir des clauses exonératoires de responsabilité stipulées dans la convention qui les lie.

    en lire plus

  • La qualité d’usager de l’ouvrage public n’est pas intermittente

    Une personne publique dont la responsabilité est engagée pour dommages de travaux publics à l’égard de son cocontractant ne peut pas se prévaloir des clauses exonératoires de responsabilité stipulées dans la convention qui les lie.

    en lire plus

  • Attribution de compétences matérielles supplémentaires de chambres de proximité

    Une série de décisions des 15 et 16 janvier 2020 portant attribution de compétences matérielles supplémentaires de chambres de proximité a été publiée au Bulletin officiel du ministère de la Justice du 24 janvier 2020.

    en lire plus

  • Loyauté de la preuve : qu’est-ce qu’un stratagème ?

    Ne constitue pas un stratagème le fait, pour des gendarmes, de consigner dans un procès-verbal des propos qui n’ont pas été recueillis contre le gré de l’intéressé ou à son insu.

    en lire plus

  • Balkany : encore et toujours La Santé

    La cour d’appel de Paris a rejeté lundi la troisième demande mise en liberté de Patrick Balkany dans le dossier blanchiment de fraude fiscale ainsi que sa nouvelle requête en modification de contrôle judiciaire dans le volet fraude fiscale.

    en lire plus

  • Inaptitude : méconnaissance de l’obligation de saisir la commission de reclassement prévue par la convention collective

    La méconnaissance de l’obligation conventionnelle de saisir une commission de reclassement associée à la recherche d’un reclassement au bénéfice du salarié susceptible d’être déclaré définitivement inapte à son emploi par le médecin du travail n’est pas de nature à priver le licenciement pour inaptitude de cause réelle et sérieuse.

    en lire plus

  • Comment calculer le délai de remise des conclusions pour l’avocat hors ressort de la cour d’appel ?

    Le délai de trois mois dont dispose l’appelant pour remettre ses conclusions au greffe court, lorsque la déclaration d’appel est établie sur support papier et qu’elle est adressée au greffe par lettre recommandée avec accusé de réception, du jour de l’expédition de cette lettre.

    en lire plus

  • La qualité d’usager de l’ouvrage public n’est pas intermittente

    Une personne publique dont la responsabilité est engagée pour dommages de travaux publics à l’égard de son cocontractant ne peut pas se prévaloir des clauses exonératoires de responsabilité stipulées dans la convention qui les lie.

    en lire plus

  • Parcoursup : QPC sur la communication limitée des algorithmes

    Le Conseil d’État renvoie au Conseil constitutionnel une question prioritaire de constitutionnalité concernant le dernier alinéa du I de l’article L. 612-3 du code de l’éducation.

    en lire plus

  • Publication du décret d’encadrement des loyers à Lille

    Un décret prévoyant l’expérimentation de l’encadrement des loyers par voie préfectorale sur le territoire de la commune de Lille est paru au Journal officiel du 24 janvier.

    en lire plus

  • Précisions sur la procédure devant le juge de l’expropriation

    La Cour de cassation indique que la détermination de la date de référence servant à la fixation du prix d’acquisition relève de l’appréciation souveraine du juge du fond. Elle précise par ailleurs que le délai de deux mois ouvert à l’intimé pour former appel incident court à compter de la notification des conclusions d’appelant réalisée par le greffe, et non par l’appelant lui-même.

    en lire plus

  • Diffamation : [I]modus operandi[/I] pour apprécier de la bonne foi

    La chambre criminelle censure, au visa de l’article 593 du code de procédure pénale, la motivation de juges du fond ayant conclu au rejet de l’excuse de bonne foi dans le cadre de poursuites pour diffamation.

    en lire plus

  • [I]Marriage Story[/I]

    Dans un film exceptionnel et excellemment joué par Scarlett Johansson et Adam Driver, Noah Baumbach livre la chronique d’une séparation difficile jusqu’au prononcé du divorce, se déroulant dans le cadre du système judiciaire californien.

    en lire plus

  • Démolition de constructions irrégulières versus droit à la vie privée

    La Cour de cassation précise le contrôle de proportionnalité au regard du droit au respect de la vie privée et du domicile que doit opérer le juge judiciaire confronté à une demande de démolition d’une construction irrégulière.

    en lire plus

  • Démolition de constructions irrégulières versus droit à la vie privée

    La Cour de cassation précise le contrôle de proportionnalité au regard du droit au respect de la vie privée et du domicile que doit opérer le juge judiciaire confronté à une demande de démolition d’une construction irrégulière.

    en lire plus

  • Démolition de constructions irrégulières versus droit à la vie privée

    La Cour de cassation précise le contrôle de proportionnalité au regard du droit au respect de la vie privée et du domicile que doit opérer le juge judiciaire confronté à une demande de démolition d’une construction irrégulière.

    en lire plus

  • Démolition de constructions irrégulières versus droit à la vie privée

    La Cour de cassation précise le contrôle de proportionnalité au regard du droit au respect de la vie privée et du domicile que doit opérer le juge judiciaire confronté à une demande de démolition d’une construction irrégulière.

    en lire plus

  • Démolition de constructions irrégulières versus droit à la vie privée

    La Cour de cassation précise le contrôle de proportionnalité au regard du droit au respect de la vie privée et du domicile que doit opérer le juge judiciaire confronté à une demande de démolition d’une construction irrégulière.

    en lire plus

  • Démolition de constructions irrégulières versus droit à la vie privée

    La Cour de cassation précise le contrôle de proportionnalité au regard du droit au respect de la vie privée et du domicile que doit opérer le juge judiciaire confronté à une demande de démolition d’une construction irrégulière.

    en lire plus

  • Démolition de constructions irrégulières versus droit à la vie privée

    La Cour de cassation précise le contrôle de proportionnalité au regard du droit au respect de la vie privée et du domicile que doit opérer le juge judiciaire confronté à une demande de démolition d’une construction irrégulière.

    en lire plus

  • Démolition de constructions irrégulières versus droit à la vie privée

    La Cour de cassation précise le contrôle de proportionnalité au regard du droit au respect de la vie privée et du domicile que doit opérer le juge judiciaire confronté à une demande de démolition d’une construction irrégulière.

    en lire plus

  • Démolition de constructions irrégulières versus droit à la vie privée

    La Cour de cassation précise le contrôle de proportionnalité au regard du droit au respect de la vie privée et du domicile que doit opérer le juge judiciaire confronté à une demande de démolition d’une construction irrégulière.

    en lire plus

  • Démolition de constructions irrégulières versus droit à la vie privée

    La Cour de cassation précise le contrôle de proportionnalité au regard du droit au respect de la vie privée et du domicile que doit opérer le juge judiciaire confronté à une demande de démolition d’une construction irrégulière.

    en lire plus

  • Démolition de constructions irrégulières versus droit à la vie privée

    La Cour de cassation précise le contrôle de proportionnalité au regard du droit au respect de la vie privée et du domicile que doit opérer le juge judiciaire confronté à une demande de démolition d’une construction irrégulière.

    en lire plus

  • Démolition de constructions irrégulières versus droit à la vie privée

    La Cour de cassation précise le contrôle de proportionnalité au regard du droit au respect de la vie privée et du domicile que doit opérer le juge judiciaire confronté à une demande de démolition d’une construction irrégulière.

    en lire plus

  • Démolition de constructions irrégulières versus droit à la vie privée

    La Cour de cassation précise le contrôle de proportionnalité au regard du droit au respect de la vie privée et du domicile que doit opérer le juge judiciaire confronté à une demande de démolition d’une construction irrégulière.

    en lire plus

  • Démolition de constructions irrégulières versus droit à la vie privée

    La Cour de cassation précise le contrôle de proportionnalité au regard du droit au respect de la vie privée et du domicile que doit opérer le juge judiciaire confronté à une demande de démolition d’une construction irrégulière.

    en lire plus

  • Démolition de constructions irrégulières versus droit à la vie privée

    La Cour de cassation précise le contrôle de proportionnalité au regard du droit au respect de la vie privée et du domicile que doit opérer le juge judiciaire confronté à une demande de démolition d’une construction irrégulière.

    en lire plus

  • Démolition de constructions irrégulières versus droit à la vie privée

    La Cour de cassation précise le contrôle de proportionnalité au regard du droit au respect de la vie privée et du domicile que doit opérer le juge judiciaire confronté à une demande de démolition d’une construction irrégulière.

    en lire plus

  • Démolition de constructions irrégulières versus droit à la vie privée

    La Cour de cassation précise le contrôle de proportionnalité au regard du droit au respect de la vie privée et du domicile que doit opérer le juge judiciaire confronté à une demande de démolition d’une construction irrégulière.

    en lire plus

  • Démolition de constructions irrégulières versus droit à la vie privée

    La Cour de cassation précise le contrôle de proportionnalité au regard du droit au respect de la vie privée et du domicile que doit opérer le juge judiciaire confronté à une demande de démolition d’une construction irrégulière.

    en lire plus

  • Interruption de la prescription : extension d’une action à une autre

    Il résulte de la combinaison de l’article L. 431-2 du code de la sécurité sociale et de l’article 2241 du code civil que l’action en reconnaissance de la faute inexcusable de l’employeur interrompt la prescription à l’égard de toute autre action procédant du même fait dommageable.

    en lire plus

  • Démolition de constructions irrégulières versus droit à la vie privée

    La Cour de cassation précise le contrôle de proportionnalité au regard du droit au respect de la vie privée et du domicile que doit opérer le juge judiciaire confronté à une demande de démolition d’une construction irrégulière.

    en lire plus

  • Démolition de constructions irrégulières versus droit à la vie privée

    La Cour de cassation précise le contrôle de proportionnalité au regard du droit au respect de la vie privée et du domicile que doit opérer le juge judiciaire confronté à une demande de démolition d’une construction irrégulière.

    en lire plus

  • Démolition de constructions irrégulières versus droit à la vie privée

    La Cour de cassation précise le contrôle de proportionnalité au regard du droit au respect de la vie privée et du domicile que doit opérer le juge judiciaire confronté à une demande de démolition d’une construction irrégulière.

    en lire plus

  • Démolition de constructions irrégulières versus droit à la vie privée

    La Cour de cassation précise le contrôle de proportionnalité au regard du droit au respect de la vie privée et du domicile que doit opérer le juge judiciaire confronté à une demande de démolition d’une construction irrégulière.

    en lire plus

  • Retraites des avocats : malgré des critiques acerbes, le Conseil d’État valide la réforme

    Le Conseil d’État a publié vendredi 24 janvier un avis de 60 pages sur les projets de loi de réforme des retraites et son étude d’impact de 1 029 pages. Il publie des réserves sévères en forme d’avertissement mais valide globalement les projets de loi, notamment en ce qui concerne les avocats. Le Conseil national des barreaux a voté, samedi 25, le maintien de la grève.

    en lire plus

  • Articulation entre accord de groupe et accords d’entreprise sous l’empire de la règle de faveur

    Les juges du fond ayant caractérisé que les dispositions de l’accord de groupe étaient globalement plus favorables à l’ensemble des salariés du groupe que celles des accords d’entreprise, la renonciation à certains avantages étant compensée par les engagements de maintien de l’emploi, la cour d’appel a pu en déduire qu’en vertu du principe de faveur, il convenait d’appliquer l’accord de groupe.

    en lire plus

  • De quelques précisions sur le principe de réparation intégrale

    Par principe, ni l’indemnisation du préjudice d’agrément ni celle du préjudice esthétique permanent n’interdisent à la victime de formuler une demande tendant à être indemnisée du coût d’une prothèse de sport et d’une prothèse esthétique.

    en lire plus